Conversation critique n° 10 : B. Tabeling / I. Calvino

Brice Tabeling commente un extrait d’un article d’Italo Calvino : « L’oreille, le chasseur, le potin », paru pour la première fois en janvier 1980.

Dans l’essai de Carlo Ginzburg, « Traces. Racines d’un paradigme indiciaire », c’est à un double titre que l’oreille renvoie à l’unicité individuelle : dans la nature, en raison de la variété des pavillons et des lobes ; et dans les tableaux des peintres, parce que chaque artiste a une manière bien à lui de faire les oreilles qui lui vient de manière inconsciente, puisque c’est le genre de détail auquel on ne pense pas. À la galaxie d’oreilles qui ouvre l’essai – avec le jeune Freud qui s’enthousiasme pour la découverte de Morelli – fait pendant, en conclusion, un vertige d’empreintes digitales, avec l’histoire de la découverte de cette véritable écriture de l’individualité et de son utilisation comme méthode de contrôle social généralisé, – d’une coutume bengalaise (à des fins de divination) à son adoption par un fonctionnaire colonial anglais.

Continuer la lecture de « Conversation critique n° 10 : B. Tabeling / I. Calvino »
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search