Saynète 9.2 : A. Leroy / P. Corneille

Augustin Leroy écrit une saynète autour d’un extrait d’Horace.

SCÈNE V.
Horace, Camille, Procule.

Procule porte en sa main les trois épées des Curiaces.

HORACE.
Ma sœur, voici le bras qui venge nos deux frères,
Le bras qui rompt le cours de nos destins contraires,
Qui nous rend maîtres d’Albe ; enfin voici le bras
Qui seul fait aujourd’hui le sort de deux états ;
Vois ces marques d’honneur, ces témoins de ma gloire,
Et rends ce que tu dois à l’heur de ma victoire.

Continuer la lecture de « Saynète 9.2 : A. Leroy / P. Corneille »

Saynète n°7 : A. Leroy / J. Gindre

Augustin Leroy commente un extrait de On a eu du mal, de Jérémie Gindre (2013).

Des oiseaux criaient dans les vignes. Ce n’étaient pas des piaillements d’oiseaux qui se régalent de raisins mûrs. Ça sonnait comme une attaque imminente, l’appel stridulent de rapaces sûrs de leur force. Peut-être des éperviers.

Continuer la lecture de « Saynète n°7 : A. Leroy / J. Gindre »

Note du séminaire du 16 novembre 2022 : maître et disciple

Les « notes » du séminaire conservent les traces de l’exposé initial qui a lancé la discussion. Elles ne reproduisent pas la discussion– les objections, les développements – qui a suivi et constitue l’essentiel du séminaire . Elles sont rédigées post hoc par les auteurs.rices de l’exposé.

Objectif de cette présentation : étudier la relation maître/disciple à partir d’un extrait de L’Entretien infini (Paris, Gallimard, 1969) de Maurice Blanchot et du Maitre Ignorant (Paris, Fayard, 1978 [rééd. 10/18, 2004]) de Jacques Rancière. Des textes de Roland Barthes, de Michel Foucault et de George Steiner seront également convoqués, et je reviendrai pour finir sur Les Feuillets d’Hypnos (in Fureur et mystère, Paris, Gallimard, 1967) de René Char, évoqués lors du dernier séminaire.

Continuer la lecture de « Note du séminaire du 16 novembre 2022 : maître et disciple »

Conversation critique n°2 : M. Blanchot / A. Leroy

Augustin Leroy commente un extrait de L’Entretien infini (1969) de Maurice Blanchot autour du rapport entre maître et disciple.

Il serait plus important, plus difficile aussi, de s’interroger sur les relations anciennes et constantes de la philosophie et de l’enseignement. À première vue, on peut répondre : enseigner, c’est parler, et la parole de l’enseignement correspond à une structure originale, celle du rapport maître/disciple.

Continuer la lecture de « Conversation critique n°2 : M. Blanchot / A. Leroy »
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search